500 Après JC – Les mérovingiens

500 Après JC – Les mérovingiens

Le cimetière mérovingien de Liévin : En 1905 en construisant la cité des Grands-Bureaux on découvrait une nécropole où reposaient nos ancêtres liévin

Le cimetière mérovingien de Liévin :

En 1905 en construisant la cité des Grands-Bureaux on découvrait une nécropole où reposaient nos ancêtres liévinois de la fin de l’époque romaine, des Grandes invasions du Vè siècle et de la période mérovingienne.
Le livret d’Edouard Drouet était devenu rarissime, cette découverte capitale pour la compréhension de la naissance de la nation française et de notre identité régionale avait besoin d’être à nouveau publiée, complétée et rendue accessible à tous. La revue GAUHERIA a consacré récemment une série d’articles, du numéro 90 à 99, bousculant les idées reçues sur cette période de notre histoire car faisant appel aux plus récentes conclusions de la recherche scientifique archéologique internationale. Liévin n’est pas le plus grand cimetière mérovingien du Pas-de-Calais, les Francs n’ont pas dévasté notre région et notre cité-garnison liévinoise était cosmopolite, avec la présence au sein de la population autochtone gallo-romaine, de Saxons, d’anglo-saxons, de Thuringiens, de Frisons de Bataves, de Germains orientaux ou des bords du Rhin, de Francs et de soldats de l’armée romaine chargés de défendre la frontière nord de l’Empire. On y verra aussi le pillage en 1914-18 des collections d’objets exposés dans les Grands-Bureaux. Des armes ont été emmenées en Angleterre, des bijoux à Berlin puis en Russie en 1945 ! Le numéro 85 avait rappelé la découverte rue Clovis en 1958-76 de caves néolithiques faisant de LIévin la plus ancienne ville du département avec 5 000 ans de présence humaine. (source Francis Roger)
La fibule dorée (épingle de vêtement féminin du VIè siècle) trouvée à Liévin en 1905, actuellement conservée à Moscou :

fibule

Newer Post
X